BACK
Victor Vasarely et l'Op'Art au XXème siècle
Auteur: Cécile Gauclère Écrit le: 26/02/2019

Victor Vasarely et l'Op'Art au XXème siècle

2019 semble être l’année de Vasarely à Paris : le Centre Pompidou lui dédie une exposition rétrospective, et la galerie Denise René lui rend aussi hommage.

Victor Vasarely est né en Hongrie, en 1906. Le début de ses études ne le destine pas à une carrière d’artiste : il étudie la médecine, avant de se rendre à Budapest. Là-bas, il suit un enseignement pratique proche de l’artisanat : dans une école fondée sur le modèle du Bauhaus allemand, il acquiert des connaissances techniques précises. Cette entrée dans le monde de l’art par un apprentissage rigoureux l’amène à débuter une carrière en tant que graphiste publicitaire. Mais lorsqu’il arrive à Paris, il rencontre les groupes d’artistes et intellectuels de l’époque : sa production change de genre. 
En effet, en 1955, son amie galeriste Denise René organise avec lui et Pontus Hulten l’exposition « Le Mouvement ». Cette dernière marque l’Histoire de l’Art, autant qu’un tournant dans la carrière de Vasarely. À partir de ce moment-là, ses peintures dans lesquelles on retrouve l’influence du design graphique se développent, dépassent le noir et le blanc, explorent de nouvelles significations : elles deviennent œuvres. 

Victor Vasarely refusait le titre d’artiste, se désignant lui-même comme plasticien, mais il n’en a pas moins créé une œuvre complète et cohérente, abordant tous les supports et techniques. Ses motifs se retrouvent sur des robes, des objets de décoration intérieure, du mobilier urbain… Son travail repose sur une méthode rigoureuse appuyée sur la théorie des formes (la Gestalt theorie), qui est une théorie psychologique et philosophique allemande selon laquelle l’esprit humain perçoit les choses qui l’entourent comme des ensembles de formes cohérents. Ainsi, il développe son propre système de formes cohérent : un langage plastique qui prend pour base les formes géométriques et les couleurs. Ce langage se retrouve dans tous les dessins préparatoires pour chacune de ses œuvres : dans une grille qui dispose soigneusement les formes géométriques, Vasarely indique un numéro qui correspond à une couleur. Cette manière d’ordonner formes et couleurs produit un effet visuel - ce qui s’apparente aux illusions d’optique - mais aussi psychologique : ce que voulait Vasarely, c’est créer des œuvres que tout le monde puisse comprendre, parce qu’utilisant un langage dont les signes sont universels, ce qui est le cas de la géométrie et des couleurs. 

Vasarely a diffusé un langage universel sur tous les supports du quotidien, jusque dans l’espace public, et en grand nombre. Son art n’est pas élitiste, mais au contraire complètement démocratique. 

Image Un voyage au pays de l’enfance est à découvrir sans plus attendre au Musée Guimet.
Un voyage au pays de l’enfance est à découvrir sans plus attendre au Musée Guimet.

Une collaboration inattendue entre Pharrell Williams et le plasticien japonais Mr propose à ses visiteurs de découvrir une mise en scène bien particulière qui met en scène des enfants à travers plusieurs scènes de la vie courante.

Image La Petite Ceinture
La Petite Ceinture

Trente-deux kilomètres de voies ferrées abandonnées qui cachent de magnifiques choses….

Image Un week-end au fil de l'eau
Un week-end au fil de l'eau

Et si on prenait le temps de respirer et de se détendre ce week-end ?

Image Week-end du 15 août : que faire à Paris ?
Week-end du 15 août : que faire à Paris ?

Pour ce week-end prolongé, profitez d'un escape game extérieur pour découvrir vos quartiers préférés de Paris.

— Pour nous contacter, rien de plus facile!