BACK
Le musée d'Orsay
Auteur: Cécile Gauclère Écrit le: 11/06/2019

Le musée d'Orsay

Le long de la Seine, en plein cœur de la ville, c’est un lieu devenu emblématique de Paris : l’ancienne gare d’Orsay est depuis 1986 le musée national de l’art de la seconde moitié du XIXème siècle. 

L’histoire du musée, que ce soit son bâtiment ou ses collections, est riche et parfois surprenante, et surtout représentative du XIXème siècle

En 1900, des milliers de visiteurs sont attendus pour l’Exposition universelle à Paris : la ville a besoin d’une nouvelle gare au centre de la ville pour accueillir l’afflux du public français et international. Sur les bords du quai Anatole France, à l’emplacement de l’ancienne Cour des Comptes, l’architecte Victor Laloux conçoit une station de train dans le plus pur esprit XIXème, c’est-à-dire un bâtiment de style dit éclectique - un mélange de diverses influences et références architecturales - à même de se fondre dans le décor des autres bâtiments prestigieux qui l’entourent (les palais du Louvre et de la Légion d’Honneur).

Si la façade s'intègre parfaitement dans le paysage, notamment par la couleur de sa pierre et la monumentalité de ses façades accentuée par la symétrie, l’intérieur de la gare est d’une modernité sans pareille : la structure métallique permet un aménagement technique avec des monte-charges (dont témoignent les deux tours actuelles au fond du musée), des ascenseurs, un système de traction électrique et seize voies de train. Aujourd’hui on devine encore la fonction de gare du bâtiment du musée d’Orsay grâce aux noms de villes inscrits sur la façade extérieure ou encore grâce au sculptures qui sont des allégories des fleuves, rivières et villes de France. 

 

Peu à peu, la gare perd sa fonction car les quais ne sont plus adaptés. Presque abandonnée, elle est occupée successivement par un parking pour voitures, un chapiteau de théâtre ou encore l’hôtel des ventes temporaire de Drouot. Plusieurs projets se succèdent pour réinvestir le lieu, notamment un en 1971 qui consistait à détruire la gare et la remplacer par un hôtel de luxe moderne. Le projet déplait énormément, autant dans l’opinion publique que du côté des spécialistes : on prend alors conscience de l’importance de la gare en tant que témoin de l’architecture typique du XIXème. En effet, elle a grandement participé à donner à Paris son visage actuel, au même titre que d’autres bâtiments datant de l’Exposition universelle de 1900 (dont le thème était « Bilan d’un siècle ») comme le Grand et le Petit Palais, un peu plus loin sur la rive opposée.

La gare finit par être classée Monument historique en 1973, et un concours d’architecture est lancé afin de réaménager son espace. Le groupe ACT-Architecture conçoit un espace où la grande nef devient l’axe principal du parcours muséal et permet de mettre en valeur la grande marquise et sa fameuse horloge, faisant désormais office d’entrée du musée. La collection de peintures, sculptures, photographies, mobilier et objets d’art s’étend sur trois niveaux répartis autour de la nef centrale. 

 

Le musée d’Orsay est un véritable emblème de la ville de Paris mais aussi du XIXème siècle. En témoignent son architecture (même lorsqu’il était une gare, le peintre Edouard Detaille disait du bâtiment qu’il était « superbe » et avait l'air d'un « palais des Beaux-Arts »), mais aussi ses collections qui proviennent des musées du Louvre, du Jeu de Paume et du Luxembourg, couvrant la période historique allant de 1848 à 1913.

Aussi, le musée propose plusieurs expositions par an, toujours dans la même période historique et concernant l’art occidental, mais elles permettent un regard neuf voire une relecture des œuvres de la période selon des problématiques contemporaines. Ainsi, l’exposition « Le modèle noir de Géricault à Matisse » explore la relation des artistes européens aux personnes noires des territoires colonisées (et termine bientôt !), et une exposition consacrée à Berthe Morisot, l’une des rares artistes féminines à bénéficier de la même notoriété qu’un homme, est à venir mi-juin.

Image Un voyage au pays de l’enfance est à découvrir sans plus attendre au Musée Guimet.
Un voyage au pays de l’enfance est à découvrir sans plus attendre au Musée Guimet.

Une collaboration inattendue entre Pharrell Williams et le plasticien japonais Mr propose à ses visiteurs de découvrir une mise en scène bien particulière qui met en scène des enfants à travers plusieurs scènes de la vie courante.

Image La Petite Ceinture
La Petite Ceinture

Trente-deux kilomètres de voies ferrées abandonnées qui cachent de magnifiques choses….

Image Un week-end au fil de l'eau
Un week-end au fil de l'eau

Et si on prenait le temps de respirer et de se détendre ce week-end ?

Image Week-end du 15 août : que faire à Paris ?
Week-end du 15 août : que faire à Paris ?

Pour ce week-end prolongé, profitez d'un escape game extérieur pour découvrir vos quartiers préférés de Paris.

— Pour nous contacter, rien de plus facile!